Le petit pois : un légume complet qui doit tout au Roi Soleil !!

Vous ne le saviez peut-être pas (car vous avez l’habitude de le consommer surgelé ou en boîte tout au long de l’année…), mais s’il y a bien un légume printanier par excellence, il s’agit du… petit pois (cette jeune graine verte de variétés cultivées du pois, récoltée après son développement dans la gousse et avant sa maturité) !

Traditionnellement consommé sec, grâce à l’évolution des techniques de production, Il se décline aujourd’hui en de multiples variétés aux diverses caractéristiques.

Vous ne le saviez peut-être pas non plus, mais frais, nous n’en consommons que 250g par personne et par an ! Certes écosser les petits pois n’est pas une activité passionnante en soi, mais quel dommage de ne pas privilégier la dégustation de ce légume de manière fraîche, lorsque l’on sait que ses qualités nutritionnelles originales en font un aliment complet, qui apporte bien-être et également plaisir grâce à son goût si agréablement acidulé…

Mais je suis sûre que vous m’aiderez à faire grimper la consommation printanière de ce légume suite à la lecture de ce qui va suivre 😉

Ce n’est pas un hasard si l’écrivain Grimod de la Reynière, amoureux de gastronomie à l’époque de Napoléon 1er, écrivit dans son ouvrage « Le gastronome français, ou l’art de bien vivre » :   « Les petits pois sont sans contredit le meilleur de tous les légumes qui se mangent à Paris. »… 😉

La riche histoire du petit pois…

Le petit pois, également connu sous le nom de « pois jardin » ou encore « pois potager », est l’un des plus vieux légumes cultivés en Europe et en Asie. En effet, il appartient depuis des millénaires au patrimoine culinaire mondial…

Sa consommation « fraîche » est par contre plutôt récente… On le consommait traditionnellement sec, cuisiné en purée de pois concassés. Mais un jour, un certain Sieur Audiger, en revenant d’Italie, se présenta devant Louis XIV avec un panier rempli de petits pois frais & tendres… Le succès fut immédiat ! Le petit grain vert fit un carton auprès de la cour, à tel point que Louis XIV demanda à son jardinier d’en faire la culture sous les serres à Versailles.

Connaissant un engouement sans précédent, le petit pois coûte alors une fortune. Il devient le « caviar végétal » des aristocrates et riches familles de l’époque, qui sont prêts à dépenser des sommes colossales pour en servir à leur table et être les premiers à en offrir à leurs invités.

A la fin du siècle des lumières, la mode du petit pois est toujours d’actualité. En 1696, Madame de Maintenon écrira : « L’impatience d’en manger, le plaisir d’en avoir mangé et la joie d’en manger encore sont les trois points que nos princes traitent depuis quelques jours. Il y a des dames qui  » avois  » soupé chez le roi, et bien soupé, trouvent des pois chez elles pour manger avant de se coucher, au risque d’une indigestion. C’est une mode, une fureur! »

Comme sa durée de conservation est assez courte, il ne sera cultivé à grande échelle qu’avec l’invention de l’appertisation (technique de mise en conserve) en 1821.

En parallèle, le petit pois connaît un autre moment de gloire : c’est grâce à ses études utilisant ce petit légume vert comme support, que le prêtre autrichien George Mendel découvre les bases des lois de la génétique en 1866 (pendant de longues années, il a réalisé des croisements dans son potager et a constaté les variations de dimension, de forme et de couleur).

Deux grandes catégories de petits pois

On compte aujourd’hui d’innombrables variétés de petits pois (le « pois nain »,  le « pois rond », le « pois à fleurs rouges », etc.), que l’on classe simplement sous deux grandes catégories établies par leur épaisseur et les caractéristiques de leur gousse :

  • Les petits pois à écosser : dont la gousse est dure, et qui ne se mange pas. Les sortes sont nombreuses & présentes des caractéristiques physiques variées (taille de la plante, couleur de la fleur, couleur de la gousse, etc…).
  • Les mange-tout : également connus sous la dénomination « pois gourmands ». Ceux-là peuvent être consommés dans leur intégralité, de la graine à la gousse.

Propriétés nutritives & bienfaits

Le petit pois présente un cocktail de propriétés nutritives plutôt… atypique ! En effet, Il apporte beaucoup plus de glucides, de protéines & de fibres que la majorité des légumes.

Au-delà de cette caractéristique, il s’agit d’un aliment très complet :

  • Il présente un taux élevé de provitamines A, ou Bêta-Carotène, (nécessaire pour la vue, la vision de nuit, l’entretien de la peau & les défenses immunitaires). Il apporte également de la vitamine K (qui joue un rôle dans la coagulation du sang), de la vitamine B9 (qui permet de produire de l’énergie & d’entretenir l’organisme) & de la vitamine C (dont le rôle est d’absorber le fer et d’assurer la protection contre les infections).
  • Il est également riche en minéraux, et plus particulièrement en potassium (aidant aux échanges cellulaires & au relâchement musculaire) & en phosphore (qui favorise la construction osseuse).
  • Par ailleurs, Il représente une bonne source de lutéine et de zéaxantine, qui sont deux pigments antioxydants (de la famille des caroténoïdes) indispensables pour la protection de la rétine.

Tout savoir sur les nutriments ? N’hésitez pas à relire cet article.

Petits pois crus Petits pois cuits
Données de base
Energie (kcal/100g) 67.3 61.4
Protéines (g/100g) 5.84 0,65
Glucides (g/100g) 7 4.7
Lipides (g/100g) 0.55 0.87
Vitamines
Vitamine K1 (µg/100g 40.9 31
Bêta-Carotène (µg/100g) 449 414
Vitamine C (mg/100g) 41.5 1.8
Vitamine B9 ou Folates totaux (µg/100g) 45 65.6
Minéraux
Potassium (mg/100g) 272 133
Magnésium (mg/100g) 30.5 31.6
Calcium (mg/100g) 27.5 33.5
Phosphore (mg/100g) 119 96
Fibres
Fibres alimentaires (g/100g) 5.5 5.8

Source : Table Ciqual / actualisation 2016

Comment bien le choisir ?

La règle d’or à laquelle il ne faut pas déroger : le petit pois frais ne peut pas être vendu hors de sa cosse (sa fameuse housse de protection) !

Vous devez donc vous fiez à cette dernière pour faire votre choix… Préférez-la bien verte (si elle a commencé à jaunir, cela signifie que les petits pois qu’elle contient sont trop avancés, et risquent d’être farineux), lisse, ferme et humide (fraîcheur assurée !).

A l’intérieur, les pois doivent être de petite taille et bien brillants. Goûtez-en un cru : il doit être tendre, avec une légère saveur sucrée.

… Et comment le conserver au mieux ?

Non écossé, le petit pois peut être conservé jusqu’à 48 heures dans le bac à légumes de votre réfrigérateur (écossé, ne dépassez pas les 24h, car rapidement après la récolte, les glucides de ce petit légume se transforment en amidon, ce qui altère sa saveur et sa digestibilité).

Au congélateur, sachez que le mange-tout n’aura pas très bonne mine après la décongélation, le petit pois quant à lui supportera parfaitement ce procédé, à condition d’avoir été blanchis quelques minutes puis refroidis à l’eau glacée.

 

…Et comment le déguster ? N’hésitez pas à partager avec moi toutes vos recettes avec le petit pois !

Bon appétit 😉

Découvrez ou redécouvrez un autre légume, la betterave, source de bien-être & vitalité 😉 

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Sophie dit :

    Je salive de plaisir à la l’idée de manger un bon Risotto aux petits pois et aux asperges.

    200g de riz arborio
    1 L d’eau
    1 kub or bio
    100g de petit pois frais
    1 Bocal de pointes d’asperges
    1 échalotte
    beurre
    Poivre

    Faire bouillir l’eau avec le kub.
    Dans une sauteuse, faire fondre le beurre et y faire roussir l’ échalotte.
    Ajouter le riz, le faire dorer et incorporer 3 louches d’eau, remuer jusqu’à obtenir la cuisson idéal.

    Dans une poêle, faire revenir les adperges, les petits pois et des lardons si vous le souhaiter.

    Quand le riz est prêt ajouter les legumes, mélanger et bonne apétit 👍

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.