Le « batch cooking » : la cuisine pratique, anti-gaspi & saine !

Si tu as fait un tour en librairie ces dernières semaines tu as sûrement vu en tête de gondole l’ouvrage « En 2H je cuisine light pour toute la semaine » de Caroline Pessin 🙂 Et si tu un(e) instagram’addict, tu as de toute évidence vu défiler sur ton newsfeed des photos comme celle que j’ai choisi pour cet article 🙂 Bref, le concept du « batch cooking » n’a donc pas pu t’échapper !

Cette méthode qui vante les mérites de préparer ses repas à l’avance & de manière méthodique, existe en réalité de tout temps, mais a été remise au goût du jour avec la tendance actuelle du healthy-homemade-antigaspi.

Et comme elle présente de vrais avantages, j’ai décidé de te la présenter 🙂

Avant toute chose…C’est quoi ?

Alors le « Batch cooking » signifie en français la « cuisine par lots ». Hum hum… Mais encore me diras-tu ? Et bien en d’autres termes, il s’agit de préparer tes repas de manière méthodique & bien en amont, afin de gagner du temps et de beaucoup mieux manger (mais pas que – je détaille tous les avantages dans le paragraphe suivant !).

En gros : tu cuisines une seule et bonne fois en fin de semaine pour toute la semaine qui suit !

4 avantages indéniables

Si cette méthode a tant de succès, c’est qu’elle présente des points plus forts plutôt intéressants :

  • Le gain de temps : ok, c’est vrai qu’il faut y consacrer 2 à 4h le dimanche, mais on ne s’en préoccupe plus ou très peu le reste de la semaine ! Et comme pendant cette grosse session fourneaux tu prépares plusieurs plats en parallèle, progressivement tu finis par développer une certaine agilité et tu y passes de moins en moins de temps 😉
  • Le côté pratique : finies les prises de têtes, tu te facilites le quotidien ! Tu rentres tard le soir et l’idée de te faire à manger te décourage ? Pas de stress : ton repas est préparé à l’avance 🙂
  • Les économies réalisées & le gaspillage diminué : étant donné que tu dois réfléchir en amont quant à la réalisation de tes repas et les aliments à prévoir, et que tu fais tes courses (réfléchies) en une fois : tu maîtrises ton budget et tu favorises une attitude anti gaspi !! Elle est pas belle la vie ?
  • Le côté « healthy »: le fait de penser, organiser et préparer toi-même tes plats en amont t’oblige naturellement à mieux te nourrir, et donc à limiter considérablement ta consommation de produits préparés (et bien souvent industriels) & malbouffe !

3 règles à appliquer avant de s’y mettre

Maintenant que l’intérêt de ce concept n’a plus de secrets pour toi, tu vas presque pouvoir passer à la pratique… Mais avant toute chose, voici les 3 règles d’or qu’il va te falloir respecter si tu veux qu’elle porte ses fruits :

  • Règle 1 : p-l-a-n-i-f-i-e-r ! Oui règle incontournable : il te faudra, de manière hebdomadaire (idéalement le vendredi ou samedi), déterminer concrètement le nombre de repas pour la semaine à venir, établir la liste des recettes (ou assemblages d’aliments) à réaliser & prévoir la liste des courses.
  • Règle 2 : prévoir les contenants ! Bocaux en verre, sachets ou boîtes hermétiques… Chacun sa préférence, du moment qu’ils soient en nombre suffisant 😉 Pour info les aliments frais cuits se consomment environ trois jours, les œufs durs quatre jours, les céréales cuites cinq jours. Pour s’ retrouver notes la durée de conservation sur chaque boîte/sachet contenant l’aliment.
  • Règle 3 : optimiser ! Pendant ta séance fourneaux, active le multitâche ! Par exemple, si tu te lances dans une session épluchage de courgettes, profites-en pour éplucher aussi tes patates, etc. Si tu fais chauffer le four, mets à cuire ton gratin en même temps que tu fais dorer ta volaille, et si tu fais cuire des pâtes, profites-en pour y faire cuire aussi tes œufs ! Etc. Bref t’as compris le principe 😉

La pratique en tant que telle !

Il y a deux principales façons de faire :

  • La cuisine « XXL » : tu cuisines des grands plats (ex : gratin, quiche, etc.) que tu vas ensuite proportionner tout au long de la semaine.
  • La cuisine en « kit » : à l’inverse, tu ne cuisines non pas des plats, mais des aliments de base (légumes, riz, viandes, etc.), séparément, & en grande quantité, que tu conserves et que tu vas ensuite assembler selon ton gré et tes envies chaque jour afin de constituer tes repas. L’avantage de cette méthode est que tu maîtrises au mieux la conservation chaque aliment.

 

Allez à toi de jouer ! Et si tu es en famille, n’hésites pas à faire participer ton entourage, vous passerez un moment convivial à préparer la cuisine tous ensemble !

 

Pour devenir expert en la matière, 3 ouvrages :

The Healthy Meal Prep Cookbook: Easy and Wholesome Meals to Cook, Prep, Grab, and Go Paperback – Toby Amidor

En 2h de cuisine pour toute la semaine – Caroline Pessin,

La Révolution du batch cooking – Anne Loiseau

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.